Quel carburant choisir ? | Avantages et inconvénients

Vous souhaitez changer de voiture, mais vous hésitez encore sur la motorisation de l’élue de votre coeur ? Vous vous demandez quel carburant choisir et vous entendez beaucoup d’avis autour de vous ? Vous aimeriez y voir plus clair ? Sachez qu’il existe plusieurs types de carburants, mais votre choix devra s’orienter en fonction de votre usage. Nous allons décliner pour vous les avantages et les inconvénients des 5 principaux modes d’alimentation automobile, à savoir : l’essence, le diesel, l’électrique, l’hybride et le GPL.

Qu’est-ce qu’un carburant ?

Avant de vous parler des différents modes d’alimentation possibles, nous allons vous expliquer ce qu’est un carburant. L’essence, le diesel et le GPL (gaz de pétrole liquéfié) sont le résultat du raffinement du pétrole brut. La composition du carburant et l’ajout d’additifs permettent d’obtenir différents produits finaux. Ainsi par exemple, on pourra obtenir de l’essence SP95, SP95-E10, SP98 ou encore de le super éthanol E85.

Ce carburant combustible, se mélange à l’oxygène dans le moteur, et s’enflamme grâce à la température et à la pression exercée. Malheureusement, avant même d’avoir abordé le sujet en profondeur, vous imaginez déjà le problème… les rejets de dioxyde de carbone (CO2). De plus, ces énergies sont fossiles, et donc épuisables. C’est la grande problématique de notre époque.

L’essence : un carburant controversé

jauge-a-essence

L’ancienne formule au plomb

Aujourd’hui, si vous vous rendez à la pompe, vous ne trouverez que de l’essence “sans plomb”. Les plus jeunes d’entre nous n’ont pas connu l’essence au plomb, dont la commercialisation a été arrêtée en 2000. Le plomb avait, entre autres, un rôle de lubrifiant pour les soupapes. Mais la nocivité de cette formule pour nous et pour l’environnement ne faisait aucun doute. De plus, cette essence au plomb n’était plus adaptée aux nouveaux pots catalytiques des véhicules récents.

Les différentes essences “sans plomb”

L’essence “sans plomb” est donc, vous l’aurez deviné, une formule dépourvue de plomb ! Celui-ci a été remplacé par du potassium. Au sein des essences sans plomb, on retrouve :

  • l’essence sans plomb 95 (de plus en plus rare)
  • l’essence sans plomb 98 (privilégiée sur les moteurs anciens)

La différence entre ces formules d’hydrocarbures est leur indice d’octane. Pas de panique ! Nous n’allons pas vous faire de cours de chimie, mais essayer de vous expliquer simplement comment cela fonctionne.

L’essence est composée de plusieurs éléments : de l’alcène (entre 30 et 45 %), du cyclohexane (5 %), des hydrocarbures aromatiques (entre 30 et 45 %) et des alcanes (entre 20 et 30 %). Parmi ces alcanes, se trouve l’octane et l’heptane. Le premier agit comme un retardateur de combustion, quand le second produit l’effet inverse et l’accélère. En fonction de la quantité d’octane, l’inflammation du carburant sera plus ou moins rapide. C’est donc cette proportion d’octane dans le mélange qui est appelée indice d’octane. C’est ce pourcentage qui explique les différents noms de l’essence que nous retrouvons à la pompe.

Un indice d’octane élevé préserve davantage votre moteur. C’est pourquoi l’essence sans plomb 98 (98 % d’octane et 2 % d’heptane) est meilleure pour votre moteur que l’essence sans plomb 95 (95 % d’octane et 5 % d’heptane).

  • l’essence sans plomb 95-E10

Cette formule, qui tend à remplacer l’essence sans plomb 95, est un carburant qui contient jusqu’à 10 % de bioéthanol. C’est un mélange plus propre pour l’environnement, mais aussi plus économique puisque son coût s’approche dorénavant de plus en plus de celui du diesel. On estime aujourd’hui qu’environ 94 % des voitures fonctionnant à l’essence et en circulation, sont compatibles avec le SP95-E10.

Les avantages de l’essence sans plomb

  • votre véhicule sera moins cher à l’achat ;
  • la consommation est de moins en moins importante avec les nouveaux moteurs ;
  • l’essence ne gèle pas l’hiver contrairement au gasoil ;
  • il n’y a pas de filtre à gasoil à faire tous les 60 000 km donc l’entretien est moins cher.

Le seul inconvénient de l’essence comme carburant pour votre voiture

  • émission de CO2 donc malus à l’achat (pourtant nous verrons dans un autre article que les véhicules électriques sont une catastrophe écologiques).

Le superéthanol E85 : un carburant plutôt vert

Qu’est-ce que le superéthanol E85 ?

L’éthanol est un alcool produit grâce à la culture de la betterave ou du blé. Dans le superéthanol E85, on retrouve 85 % de bioéthanol mélangé à de l’essence SP95. Les moteurs fonctionnant au superéthanol E85 sont dits “Flex Fuel”. Certains préparateurs peuvent convertir votre moteur à l’éthanol, et de plus en plus de constructeurs se lancent dans le Flex Fuel.

Les avantages du superéthanol

  • le prix à la pompe (environ 0,70 € / litre) ;
  • la faible émission de CO2 (carburant vert).

Les inconvénients de ce carburant

  • peu de stations en proposent ;
  • peu de modèles fonctionnant avec ce carburant (mais conversion possible).

Le diesel : un carburant polluant

carburant

Comment fonctionne un moteur diesel ?

Un moteur essence a besoin d’une étincelle pour s’enflammer, c’est le rôle des bougies d’allumage. Le moteur diesel quant à lui, repose sur le système de l’auto-inflammation, il porte également le nom de système d’allumage par compression. Autrement dit, le carburant s’enflamme seul lorsqu’il atteint une certaine température (250° environ). Notez qu’un moteur diesel est rentable si vous parcourez plus de 30 000 km par an.

Les avantages du diesel comme carburant

  • faible consommation (notamment grâce au système de compression qui est efficace) ;
  • faible coût à la pompe (aujourd’hui de moins en moins vrai) ;
  • meilleur couple moteur ;
  • une durée de vie du moteur diesel en moyenne plus longue que celle d’un moteur essence.

Les inconvénients de ce type de moteur

  • rejet de particules (d’où l’intérêt et l’obligation de disposer de filtres spéciaux) et donc pollution atmosphérique considérable ;
  • prix bientôt identique à l’essence ;
  • un véhicule diesel est plus cher à l’achat neuf qu’un véhicule roulant à l’essence ;
  • mauvaise odeur d’échappement ;
  • le moteur est plus bruyant qu’un moteur essence du fait de l’auto-inflammation ;
  • le diesel gèle l’hiver s’il n’est pas agrémenté d’un additif.

Le GPL : un carburant lui aussi issu du pétrole

Le Gaz de Pétrole Liquéfié est le résultat de l’association du butane et du propane.

Les avantages de ce carburant

  • le GPL figure parmi les carburants les moins polluants (absence de rejet de particules et faible émission de CO2) ;
  • prix à la pompe (environ 0,80 € / litre) ;
  • exonération du prix de la carte grise dans presque toute la France ;
  • il est assez facile d’en trouver en station.

Les inconvénients pour les véhicules roulant au GPL

  • peu de véhicules roulent au GPL, donc peu d’offres ;
  • si vous transformez votre voiture pour qu’elle roule au GPL, le réservoir prend beaucoup de place dans le coffre ;
  • consommation élevée ;
  • accès interdit à certaines parking pour des raisons de sécurité.

En tant que mécanicien, je suis formé à l’entretien de ces véhicules qui nécessitent une grande prudence. Le réservoir maintient le GPL en état de liquéfaction à une température d’environ – 160 °. Il faut faire très attention à ses doigts ou à toute autre chose environnante qui risquerait de tomber en mille morceaux !

Le moteur électrique : la fausse bonne idée

Nous reviendrons dessus dans un prochain article, mais nous allons quand même brièvement vous décliner les avantages et les inconvénients des véhicules roulant à l’électricité.

Les avantages des moteurs électriques

  • le moteur ne fait pas de bruit, il est donc confortable pour son conducteur et ses passagers ;
  • aucune émission polluante (au roulage) ;
  • une aide gouvernementale à l’achat a été mise en place.

Les inconvénients de ce type de véhicules

  • la faible autonomie (200 km en moyenne) ;
  • un prix élevé à l’achat malgré les aides ;
  • une fabrication des batteries très polluante ;
  • le recyclage de ces mêmes batteries est très très compliqué.

Les véhicules hybrides et les plug-in : à mi-chemin entre l’essence et l’électrique

Les véhicules hybrides disposent d’un moteur thermique “normal” avec un ou deux moteurs électriques. Généralement, le moteur électrique ne fonctionne que lorsque le véhicule roule à moins de 50 km/h. En ville à faible allure, ou sur des distances très courtes, le moteur thermique ne s’enclenche pas.

Le plug-in quant à lui, est un système similaire sauf que vous devez brancher les batteries à une prise pour les recharger. Les batteries sont plus grosses que sur une voiture hybride lambda. Vous pouvez parcourir presque 50 km en toute autonomie électrique.

Les avantages de ces systèmes

  • vous économisez du carburant ;
  • moins de pollution (et quasiment pas en ville si vous restez à faible allure ou sur courte distance) ;
  • la recharge des batteries est assurée lors des phases de freinage (frein au pied ou frein moteur) pour les véhicules hybrides.

L’inconvénient du moteur hybride

  • le prix à l’achat (comme pour le diesel, il faudra regarder le nombre de km que vous parcourez chaque année, afin d’établir un seuil de rentabilité) ;
  • toujours ce problème de fabrication et recyclage des batteries ;
  • vous devez avoir une prise dans votre garage (pour les plug-in) et effectuer une charge quotidienne si vous vous en servez tous les jours.

Voilà, vous avons fini ce petit tour des différents moteurs et carburants ! Comme toute chose dans la vie, il n’y a pas de recette miracle, seulement des compromis. Le principal est de choisir le carburant qui correspond à votre usage ainsi qu’à vos convictions personnelles. À très vite pour un nouvel article ! Et d’ici là, n’hésitez pas à commenter et à partager 🙂

 

Partagez l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire