Youngtimers : Comment Choisir La Bonne Voiture À Acheter ?

Comment choisir la voiture idéale ? Quels sont les critères qui doivent influencer cet achat ? La première étape de notre défi pour cette année 2020 consiste à choisir LA bonne voiture à restaurer. Cela fait de nombreuses années que nous achetons et revendons des véhicules de sport et nos premières fois ont parfois été semées d’embuches. C’est pour cette raison que nous voulons vous donner quelques conseils pour vous permettre d’investir en toute tranquillité et connaissance de cause. Pour cela, nous allons voir avec vous les différentes situations, les différents objectifs et les conditions qui vous amènerons à opter pour tel ou tel véhicule.

Choisir la bonne voiture à acheter : 3 éléments qui guideront votre choix

La youngtimer est par principe une voiture d’amour. Jérémy est tombé dans la marmite à 20 ans avec une 309 GTI 8 soupapes phase 1 de 1987. Il en parle encore avec les yeux plein d’étoiles. À l’époque, la prime à la casse existait encore, et n’importe quel véhicule était repris 1000 €. Un beau jour, un client du garage pour lequel il travaillait, lui propose sa 309 au prix de la reprise que lui en offrait la casse. Jérémy saute alors sur l’occasion. Malheureusement, après de bons et loyaux services, nous avons été contraints de la vendre quelques années plus tard. Nous la regrettons beaucoup, surtout qu’elle était dans un état proche du neuf et qu’une belle 309 GTI se vend à présent autour des 8 000 € !

Tout comme Jérémy à l’époque, plusieurs choses vont vous guider pour choisir la bonne voiture à acheter :

  • le budget dont vous disposez ;
  • la côte d’amour du véhicule par rapport à votre âge, vos souvenirs, vos envies ;
  • la volonté ou non de faire un placement financier.

Il faut également que vous sachiez si vous souhaitez une voiture dans un état collection, ou bien si vous en voulez une à refaire, entièrement ou partiellement.

Je ne veux pas bricoler, quels sont les critères indispensables avant d’acheter ?

Les inconditionnels des voitures de collection, qui ne voudront pas se salir les mains, auront la possibilité d’opter soit pour les autos de loisir, soit pour les autos de course.

Youngtimers de loisir : 5 critères pour faire son choix

véhicule de collection

En ce qui concerne les véhicules de loisir, plusieurs critères devront attirer votre attention et orienter votre décision :

  • un historique d’achat et d’entretien complet : il correspond à son carnet de vie, à son suivi depuis sa sortie d’usine. Un véhicule dit “de première main” c’est-à-dire n’ayant eu qu’un seul propriétaire depuis sa mise en circulation, aura une valeur supérieure à une auto qui aura connu plusieurs propriétaires ;
  • le kilométrage : il peut avoir des répercussions sur le coût de la voiture en fonction de la restauration ou de l’entretien qui a été fait. Certaines autos seront très kilométrées, mais seront conservées dans un parfait état, ce qui n’impactera pas ou peu leur valeur ;
  • les factures : indispensables en cas de restauration des organes importants comme le moteur.
  • la conformité à l’origine : c’est un point très important pour les collectionneurs qu’il ne faudra pas négliger. Aujourd’hui de nombreux modèles à la vente sont garnis d’accessoires qui n’étaient pas ceux proposés à l’époque. Si vous souhaitez vous tourner vers une Porsche, il faudra impérativement vérifier le matching number.
  • un certificat d’origine : celui-ci attestera du numéro de série d’un véhicule produit à peu d’exemplaires, comme par exemple les Clio Williams (2 500 voitures produites).

Voitures de course : LE critère incontournable pour choisir la bonne voiture

Le cas des autos de course est sensiblement le même que celui des autos de loisir. Cependant, il existe un critère qui diffère et pas des moindres. Ce critère c’est l’existence ou non d’un palmarès. Le prix d’une youngtimer peut doubler en cas de résultats en course !

Je me lance dans la réparation, quels sont les points à vérifier ?

Les principaux points de vérification pour les autos de loisir

Lorsqu’on achète une voiture avec pour objectif de la restaurer, il est préférable que la carrosserie ne présente pas dégâts structurels, comme un longeron abîmé. C’est une question de sécurité et surtout de limitation des coûts. Il vaut mieux jeter votre dévolu sur un véhicule dont la carrosserie est “propre”, autrement dit qu’elle ait le moins possible de coups, de rayures, ou d’éléments à redresser ou repeindre.

Choisir une youngtimer à restaurer c’est aussi choisir une voiture dont les pièces sont disponibles et trouvables. Si vous dénichez une super affaire, et que vous ne prenez pas le temps de vérifier la disponibilité des pièces, vous risquez de tomber de haut et de ne finalement pas pouvoir la retaper ! Ça serait dommage… Certaines autos possèdent des pièces quasiment introuvables ou qui ne sont carrément plus fabriquées. Il peut s’agir de calculateurs mais aussi d’éléments de carrosserie ou d’intérieur. Donc j’insiste là-dessus, faites attention !

Notez aussi que parfois, le vendeur vous proposera des pièces avec son auto, ce qui vous évitera de les chercher (surtout si elles sont rares). Mais dans la plupart des cas, en fonction du modèle, vous serez en mesure de les commander sur internet. Rassurez-vous, avec du temps et de la patience, on trouve presque tout.

Enfin, jetez un oeil à l’intérieur :

  • sièges (attention aux trous de cigarettes, au cuir trop abîmé) ;
  • tableau de bord et ensemble des plastiques ;
  • pommeau de vitesse ;
  • intérieur de portes ;
  • moquettes (très important parce que c’est un travail long et fastidieux de les changer ou de les retrouver d’origine) ;

Le cas des autos de course : l’importance de la sécurité

Dans un premier temps, il est indispensable de vérifier que tous les éléments de sécurité présents sur la voiture sont identiques à ceux des voitures de course actuelles. La seule raison à ça : la présence de dates de validité sur les équipements. Donc, je vous conseille de contrôler les éléments suivants : arceau, extincteurs, réservoir, bac à batterie, baquets et harnais.

Mécaniquement parlant, ne faites pas l’impasse sur le recours à des spécialistes pour vous procurer les pièces moteur et transmission. En ce qui concerne le freinage, le châssis et l’échappement, vous pouvez vous tourner vers Oreca ou Gt2i si votre voiture est récente. Si elle l’est beaucoup moins, il existe des branches de ces sites pour les autos classic.

Enfin, une fois votre restauration terminée, faites appel à un commissaire technique dont le rôle est de contrôler chaque point cité précédemment. Si tout est ok, il vous délivrera un passeport technique. Sans ce document, vous ne pourrez pas courir.

Vous l’aurez compris, choisir la bonne voiture en matière de youngtimers est un exercice délicat, mais qui peut s’avérer très lucratif si vous ne vous trompez pas ! Une belle auto vous procurera, en plus d’un beau bénéfice à la revente, un plaisir absolu. À l’inverse, un mauvais choix peut vous conduire à une perte financière ou même des préjudices corporels en cas d’accident… Privilégiez toujours la sécurité.

N’hésitez pas à me poser vos questions en commentaire et à commencer à nous suivre sur Facebook et Instagram !

Partagez l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire